En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

L'origine du Tai Chi Chuan


L’origine du Tai Chi Chuan pourrait être attribué à la légende concernant Zhang Sanfangn, un moine ermite taoïste du mont Wudang, qui observait attentivement le combat entre un serpent et une grue blanche.

La fluidité, les mouvements arrondis et leur lenteur aurait permis au serpent de sortir vainqueur de ce combat. Zhang Sanfang aurait alors créé les bases du Tai Chi Chuan.

Plusieurs formes ont vu le jour avec plusieurs styles Yang, Chen…
  • Enchaînement en groupe,
  • Maniement des armes, sabres, bâton,
  • Technique de l’éventail,
  • Tiushoun, poussée des mains

La forme Yang

La forme du Tai Chi Chuan enseignée est la forme yang composée d’un ensemble de 108 mouvements lents, exécutés avec précision.

Ces mouvements harmonieux aériens s’enchaînent les uns avec les autres, avec fluidité, lenteur et relâchement, tout en permettant d’installer une énergie vitale, une vitalité, une force interne qui va circuler librement et correctement, là où elle doit aller, dans chaque partie du corps et délier chaque articulation.

Une respiration lente, délicate, pure va permettre de calmer, relâcher le corps pour trouver la sérénité et masser naturellement chaque partie du corps, chaque organe pour qu’ils puissent fonctionner correctement.

Chaque pas est une avancée vers la découverte de soi, chaque respiration nous permet de vivre davantage le moment présent, ici et maintenant, de nettoyer, de recycler tout ce dont nous n’avons plus besoin pour laisser la place au renouveau, libérer la circulation du chi, l’énergie vitale interne.

Être relié à l’univers, être en contact, à l’écoute, en symbiose avec la nature, tous les éléments, les personnes qui nous entourent. S’enraciner davantage pour être solide comme un arbre et retrouver le contact avec la terre, le ciel, tout en gardant cette précision, cette fluidité dans les gestes, le corps.